Millennials, génération X, séniors…

Sondage Harris Interactive pour Orangina Suntory

Enquête réalisée en ligne du 5 au 7 juin 2018. Échantillon de 1 000 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Quelle importance les Français accordent-ils au lien entre les générations ? Quelle peut être la place du café, des restaurants et des hôtels dans la consolidation de ce lien ?

 

Pour cette enquête réalisée pour Orangina Suntory, Harris Interactive a invité un échantillon représentatif de Français à se prononcer sur le lien qu’entretiennent les différentes générations. Il s’agissait d’une part de comprendre l’importance accordée par les Français au lien entre les générations, et, d’autre part, d’analyser la place du café, des restaurants et des hôtels dans la consolidation de ce lien.

 

Quels en sont les principaux enseignements ?

 

Plus de 90% des Français déclarent entretenir de bonnes relations aussi bien avec les personnes de leur âge qu’avec les représentants des générations précédentes et ceux des générations suivantes à la leur. Cette bonne entente intergénérationnelle s’avère même être « très bonne » pour 29% des Français avec les personnes plus jeunes qu’eux, et pour 37% avec les personnes de leur âge ou plus âgées qu’eux.

 

Les Français s’accordent à dire qu’il est important qu’existent un lien et des échanges réguliers entre les personnes des différentes générations. 54% d’entre eux trouvent même qu’il s’agit d’un enjeu « très important ». Cette perception est partagée par la quasi-totalité des parents, qui estiment qu’il est essentiel de transmettre aux enfants l’attachement à un lien entre les personnes des différentes générations.

 

Dans le détail, les Français attribuent globalement des adjectifs à connotation positive aussi bien aux personnes des générations précédentes qu’à celles des générations suivantes. Il semble notamment que la transmission de savoirs soit essentielle à leurs yeux puisque 91% des Français déclarent que leurs aînés ont des choses à leur apprendre, et 87% d’entre eux estiment pouvoir apprendre des choses à leurs cadets. Les Français semblent également s’accorder sur la sympathie qu’inspirent ces deux générations : 88% d’entre eux trouvent que ce qualificatif correspond bien aux générations de personnes plus âgées, et 79% trouvent qu’il correspond bien aux générations suivantes. Dans le même esprit, 9 Français sur 10 trouvent leurs aînés intéressants, et plus de 7 sur 10 (71%) attribuent la même qualité aux plus jeunes. Les plus de 50 ans ont d’ailleurs tendance à trouver les jeunes plus intéressants encore que la moyenne (79%). Toutefois, si seulement 37% des Français déclarent trouver les représentants des générations précédentes égoïstes, ils sont 59% à attribuer ce trait d’image aux plus jeunes. Notons également que les plus âgés sont perçus comme étant plus engagés (67%) que les jeunes générations (45%), notamment par les moins de 35 ans eux-mêmes qui sont près de 8 sur 10 (78%) à trouver que cet adjectif correspond bien à leurs aînés.

 

Si le lien intergénérationnel est perçu comme essentiel, comment a-t-il évolué selon les Français au cours des dernières années ? 59% d’entre eux déclarent trouver qu’au cours de ces 20 dernières années, le lien entre les personnes des différentes générations s’est plutôt affaibli. Cette prise de distance perçue concerne d’abord les idées et ensuite les activités. Aujourd’hui, une majorité de Français considère ainsi que, par rapport à il y a 20 ans, les différentes générations partagent moins de convictions (54%), de goûts en commun (54%) ou encore de moments d’échange et de discussions (53%). C’est également le cas, dans une moindre mesure, pour les activités culturelles (46%), les activités sportives (41%) et les loisirs (41%).

Toutefois ce constat doit être relativisé :  à titre purement personnel, les Français déclarent majoritairement avoir maintenu (42%) ou renforcé (39%) leurs liens avec les membres de leur entourage d’autres générations. Les trois quarts d’entre eux (76%) estiment même être ou avoir été assez présents pour leurs proches d’autres générations (parents, enfants, petits-enfants, voisins, etc.). Au-delà du sentiment d’un lien intergénérationnel qui se serait distendu dans la société au cours des dernières années, les Français se montrent plutôt pessimistes pour l’avenir : 51% pensent qu’il va continuer à s’affaiblir, contre seulement 15% anticipant un renforcement.

 

Dès lors, comment faire pour entretenir ce lien entre les générations ? Toutes les solutions testées recueillent l’aval des Français, qui s’accordent ainsi sur l’utilité de former davantage les plus âgés aux outils du numérique avec l’aide des plus jeunes (89%), d’organiser davantage de repas ou de week-ends en famille (87%), ou encore de faire davantage intervenir les plus âgés dans les écoles (87% également). Près de 8 Français sur 10 (77%) pensent même que faire davantage de « colocations » entre étudiants et personnes âgées serait une bonne solution pour entretenir le lien entre les générations. Enfin, près des deux tiers des Français (63%) voient en l’organisation plus fréquente de rencontres dans les cafés et bars une bonne solution pour renforcer le lien intergénérationnel. Cette proportion s’élève même à 69% chez les moins de 35 ans.

Par ailleurs, le restaurant apparaît comme un lieu idéal aux yeux des Français qui souhaitent passer du temps avec des membres de leur entourage issus d’autres générations (90%). Cette préférence est encore plus marquée chez les 50 ans et plus (93%). 7 Français sur 10 déclarent d’ailleurs s’y rendre régulièrement avec des proches d’âges différents. Les cafés et bars sont également considérés comme des lieux idoines pour passer des moments avec des personnes d’autres générations (69%), mais cette fois-ci davantage privilégiés par les plus jeunes (75% des moins de 35 ans)

 

Les Français fréquentant ces lieux avec des personnes d’autres générations déclarent s’y retrouver au moins de temps en temps à l’occasion d’un anniversaire (68%) ; d’une fête comme Noël ou le Nouvel An (63%) ou encore lorsqu’ils sont en vacances (61%).  Ils disent y passer des moments agréables : 85% déclarent bien s’entendre, 84% passer un bon moment, et 83% plaisanter. Les plus jeunes ont toutefois un peu plus tendance que la moyenne à s’ennuyer voire à se disputer (respectivement 33% et 28% contre 16% et 14% en moyenne), bien que ces expériences restent minoritaires.

 

Enfin, dans l’ensemble, les Français se montrent satisfaits de leur fréquentation des café/bars et restaurants avec des membres d’autres générations : 56% d’entre eux affirment que la fréquence à laquelle ils s’y rendent leur convient, et 33% indiquent même qu’ils aimeraient vivre ces moments plus souvent (un souhait partagé par 42% des 18-24 ans).

 

Télécharger le rapport

  • consolidation du lien
  • Génération X
  • millennials
  • Orangina Suntory
  • séniors