Sondage Jour du Vote : le vote au premier tour des élections législatives de 2017 selon la proximité syndicale

Enquête Harris Interactive pour AEF

Enquête réalisée en ligne le dimanche 11 juin 2017 en journée. Échantillon de 4 518 inscrits sur les listes électorales, issus d’un échantillon représentatif de 5 059 Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Dans le cadre du premier tour des élections législatives de 2017, Harris Interactive a réalisé une enquête afin de mieux qualifier le vote des électeurs. Pour AEF, Harris Interactive a analysé le vote au regard de la proximité syndicale.

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Parmi les personnes ayant exprimé un vote au 1er tour des élections législatives, 32 % de celles qui se déclarent proches d’un syndicat indiquent avoir voté pour un candidat soutenu par La République en Marche (soit l’équivalent du score LREM auprès de l’ensemble des suffrages exprimés). Si, en toute logique, les personnes proches d’un syndicat ont davantage voté pour des formations de gauche (15% pour la France Insoumise, vs 11% en moyenne au sein de la population française ; 10% pour le PS/PRG, vs 7,9% en moyenne, 5% pour le Parti Communiste, vs 2,7% en moyenne), le mouvement d’Emmanuel Macron est de loin la première formation politique pour laquelle ces personnes ont voté.

 

  • Le score de La République En Marche est beaucoup plus transversal que celui des autres formations politiques. En effet, il est de 32% chez les personnes se déclarant proches d’un syndicat de salariés, 33% chez celles qui se déclarent proches d’un syndicat patronal et 32% ne déclarant aucune proximité syndicale. A l’inverse, le vote pour les partis de gauche est privilégié par les proches d’un syndicat de salariés et celui pour Les Républicains / UDI est davantage choisi par les proches d’un syndicat patronal. Ceux qui se disent détachés de toute affinité syndicale votent un peu plus que la moyenne pour Les Républicains / UDI ou le Front National.

 

  • Dans le détail, le vote LREM est bien plus important que la moyenne chez les personnes qui se déclarent proches de la CFDT (49%) et de la CFE-CGC (43%). Celui pour Les Républicains / UDI (18,8% parmi l’ensemble des votes exprimés) est plus important que la moyenne chez les proches de la CFE-CGC (35%) et ceux de la CFTC (28%), et celui pour le PS/PRG chez les proches de Sud-Solidaires et de la CFDT. La France Insoumise est de loin le premier parti choisi par ceux qui se disent proches de la CGT (29%) et de Sud-Solidaires (36%). A noter que le vote pour LREM arrive en 2ème position chez les proches de la CGT (17%) et même en 1ère position chez ceux qui se disent proches de Force Ouvrière (23%).

 

  • Enfin, si on compare les résultats du 1er tour des élections législatives et ceux du 1er tour de l’élection présidentielle, on note une forme de pérennité dans le choix des électeurs proches d’un syndicat, qui vaut pour l’ensemble des formations politiques[1]. Par rapport aux résultats d’une enquête similaire réalisée lors du premier tour de l’élection présidentielle, le 23 avril 2017, les candidats LREM réalisent même des scores supérieurs à celui d’Emmanuel Macron auprès de l’ensemble des personnes exprimant une proximité syndicale (+4), notamment auprès des proches de la CFE-CGC (+12), de FO (+8), de la CFTC (+7) et de la CGT (+5). Cela montre la capacité d’Emmanuel Macron à capter le vote des sympathisants des organisations syndicales, malgré le contexte de discussions autour de la nouvelle loi Travail et alors même qu’un Premier ministre et des ministres de droite ont été nommés au gouvernement.

[1] http://harris-fr.harrisdevsite.com/opinion_polls/sondage-jour-du-vote-le-vote-au-premier-tour-de-lelection-presidentielle-de-2017-selon-la-proximite-syndicale/

 

Le rapport

  • AEF
  • CFDT
  • CFE
  • CGT
  • élections législatives 2017
  • Emmanuel Macron
  • Force Ouvrière
  • la France insoumise
  • La République En Marche
  • le parti communiste
  • le parti socialiste
  • Les Républicains
  • proximité syndicale